Sudden Rush Banked Slalom

Après deux longues années sans aucun événement - on ne citera pas le nom de la cause - nous voilà sur la route en direction de la Suisse pour le premier Banked Slalom de la saison ! 🎉


Cette année, l’événement sera particulier, puisque pour la première fois, nous emmenons Louisa (9ans) et Stéphanie (sa maman et sœur de Mick) avec nous. Parce que, comme vous le savez, pour nous, Banked Slalom rime avec communauté, découverte, et surtout, partage. Après tout, ce n’est pas ça le Snowboard ? Partager une journée avec une communauté qui est animé par la même passion ? Et bien, pour nous, c’est le cas. On n'allait donc pas manquer cette occasion !


 

Pour rendre les choses un peu plus simple, et pour que tout le monde puisse comprendre notre language de snowboarder, voici un petit lexique pré-article.

  • Banked Slalom : vous en entendez souvent parler, qu’est ce que c’est ?

Pour faire simple, revenons quelques années en arrière, à l’époque où les dameuses ne servaient qu’à damer les pistes, et certainement pas à créer des Snowpark ou Boardercross. Prenons ensuite un tas de Snowboarder à qui l’on donne des pelles, et quelques portes de slalom géant. Mélangez un peu le tout, et vous obtiendrez le début du Banked Slalom.


  • Comment se déroule un Banked ?

C’est très simple : il suffit d’être le plus rapide dans le parcours. Comme lors de compétitions, les banked sont divisés en plusieurs catégories, afin que les kids ne soient pas en concurrence avec des adultes par exemple. Voici un récap des catégories que l’on retrouve (de manière générale) :

  • Pro

  • Open

  • Master (+40 ans)

  • Super Master (+50 ans)

  • Grand Master (+60 ans)

  • Kid’s (-10 ans)

  • Juniors (-18 ans)

Dans chaque catégorie, on re-divise en Femme et Homme, et nous voilà prêt pour le Banked ! Chaque rider a deux runs, le meilleur des deux compte. Il ne reste plus qu’à être le plus rapide.

 

Retournons maintenant à nos moutons, direction Laax, station au sommet des regroupements Snowboard en Europe. Au programme pour ce weekend :

  • Jeudi - entraînement dans le banked

  • Vendredi - Catégories Pro homme & femme + Masters

  • Samedi - Catégories Open homme & femme + « Fastest race* »

  • Dimanche - Kid’s day

Pour vous simplifier la tâche, les catégories en gras sont celles qui concernent (respectivement) Mick, Chloé, Stéphanie, et Louisa. Lors du Sudden Rush, une Fastest Race est organisée, rassemblant tous les gagnants de chaque catégorie. C’est un peu comme une super finale qui rassemble toute la communauté pour un partage inédit du Banked. Pour rajouter un peu de piment à cette finale, les riders n’auront alors qu’un seul run - au lieu de deux lors des compétitions par catégories, vous suivez ?


 

JEUDI 3.03

C’est parti pour le premier jour de cet événement. Aujourd’hui au menu : découverte du Banked et entrainements. Lors du Sudden Rush, l‘emplacement du Banked change chaque année, ce qui le rend unique et inattendu. Nous découvrons les 23 virages qui vont très certainement nous brûler les jambes - et oui, deux ans sans aucun Banked, c’est long !


 

VENDREDI 4.03

Changement d’humeur, on passe maintenant en mode warrior puisque c’est aujourd’hui que débute la compétition. Et oui, on a beau être des Snowboarder, l’esprit de compétition est toujours là, quelque part au fond de nous. Si vous avez une bonne mémoire, vous saurez que c’est Mick et moi -Chloé- qui entrent en piste les premiers.


Un autre détail propre au Sudden Rush - et à certains autres Banked Slalom, comme Mt Baker ou la Kontum - les résultats ne sont annoncés que le soir lors de la remise des prix. Le suspense est donc à son comble !!


Pro femme : Pro Homme :

  1. Sina Candrian 1. Josh Dirksen

  2. Chloé David 2. Reto Neiger

  3. Simona Meiler 3. Elias Elhardt


Malheureusement, pas de podium pour votre guide préféré, mais une très belle 5ème place derrière de grands noms du Snowboard International. Et après tout, lorsque l’un d’entre nous gagne, c’est un peu comme si l’autre gagnait aussi, n’est-ce-pas ?


Pour ma part, je suis heureuse d’être sur la seconde marche du podium, et qualifiée pour la Fastest Race. Je suis forcément triste de ne pas pouvoir la partager avec Mick, puisque seulement les 3 premiers de chaque catégorie sont sélectionnés.

 

SAMEDI 5.03

Nouvelle journée au Sudden Rush, les pros et masters laissent place à la catégorie Open femme et homme.


Stéphanie nous livre un show incroyable avec deux magnifiques runs et termine à la 9ème place. C’est donc seule que je riderai lors de la Fastest Race pour représenter une dernière fois notre belle famille.


Cette finale je l’adore parce que l’on doit absolument tout donner et être très précis sur un seul et unique run. L’adrénaline est à son apogée, j’ai les jambes qui tremblent, le coeur qui tape fort - très fort. Un dernier check avec « le coach » - ou le mari, c’est vous qui voyez - et me voilà parti pour mon dernier run dans ces 23 banked.


Encore une fois, le suspens reste entier jusqu’à la remise des prix et l’annonce des résultats.


Pro femme : Pro Homme :

  1. Chloé David 1. Elias Elhardt

  2. Simona Meiler 2. Thomas Wolf

  3. Svenja Schallner 3. Josh Dirksen


Cette fois-ci, c’est la bonne ! Je ramène une victoire à la maison lors de la Fastest Race. Très heureuse de partager le podium avec mon acolyte Louisa. Maintenant, à son tour de nous faire rêver !

 

DIMANCHE 6.03

La journée des Kid’s c’est LA journée à ne pas manquer. C’est vrai que voir des adultes rider un Banked Slalom c’est chouette… Mais voir des petits de 4 ans - parfois moins - déchirer ce Banked, ça a forcément quelque chose de plus !


En plus, cette année la journée Kid’s a une saveur particulière puisque Louisa participe à son tout premier Banked Slalom, et je peux vous assurer que son parrain est très fier et qu’il va sacrement bien la coacher. Au départ, elle se confie :

  J’ai une très très grosse boule au ventre. J’ai envie de gagner, mais à la fois, j’ai peur de m’élancer !! 

Je trouve personnellement cette journée kids très spéciale, car elle me rappelle que tout comme ces petits enfants, Mick, moi, ou d’autres Snowboarders sont passés par là. On s’est tous retrouvé avec cette envie, cette passion commune, qui, 20 ans après pour moi, bien plus pour d’autres, est toujours présente. Je suis fière de pouvoir dire qu’aujourd’hui, je vis la vie de mes rêves, la vie dont je rêvais quand j’étais comme eux, une gosse sur un Snowboard.


Tout comme sa maman, Louisa nous offre deux très beaux runs, et termine à la 8ème place. Au final, elle ne repart peut-être pas avec une médaille, mais elle rentre chez elle avec une nouvelle copine Autrichienne, des histoires de Snowboard à raconter, et des papillons pleins les yeux…


À TRÈS VITE POUR DE NOUVELLES AVENTURES

✨ CHLOÉ ✨


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout